Vincent n’a pas d’écailles – onde aquatique lente et charmante

Je casse le rythme avec 2 articles en moins de 2 jours. N’importe quoi !

Mais c’est parce que j’ai envie de parler d’un petit film vu hier soir et qui m’a tant plu.

Vincent n’a pas d’écailles, écrit, réalisé et joué par Thomas Salvador est une petite production sortie ce mercredi 18 février.

affiche-film-vincent-écailles

Je connais rien de Thomas Salvador mais à la lecture du titre, j’ai été intriguée. Et puis j’ai lu le pitch et là, ma curiosité est montée. Jusqu’à regarder la bande-annonce qui m’a accroché (avec cette accroche « Le premier film de super-héros français »), me décidant à aller voir le film.

Le pitch très très rapidement : Vincent découvre qu’il a un super pouvoir qui lui vient une fois immergé dans l’eau, il rencontre une fille, lui montre et puis un jour, une situation l’oblige à se dévoiler et il doit alors s’enfuir.

C’est un film légèrement fantastique, avec quelques effets spéciaux mais pas tant que ça. La mention « Garanti 100 % sans effets numériques » est même indiquée dans la bande annonce. Pas de fond vert utilisé ni d’effets spéciaux graphiques mais des effets mécaniques qui donne un côté plus humain au film. Et effectivement, on les distingue à peine. C’est un espèce d’ovni, un peu à la Quentin Dupieux. On voit rarement ce genre de film dans notre paysage ciné français. Et cette originalité est à saluer.

Le film est court mais le rythme est lent. Heureusement ont dit mes copains, bien moins emballés que moi.

Il se passe peu de choses, le rythme est lent comme une nage indienne. Il y a peu de dialogues car pas nécessaire. Si peu qu’on ne saura pas pourquoi et comment Vincent se découvre ce pouvoir. Et en même temps, ce n’est pas le plus important. Il y a aussi peu de son, enfin de bande son. Seuls des pièces de flûte accompagnent les immersions aquatiques de Vincent. Une flûte qui « imite » les déplacements d’un poisson dans l’eau ou comme ces petits poissons qui se déplacent en banc très rapidement. Très beau.

 

vinrec_9686_c_laurent_thurin_nal

Les décors en milieu naturel sont magnifiques : le lac du Verdon puis la dernière destination (je vous laisse la surprise) sont à couper le souffle. Les plans aquatiques sont beaux : Vincent a cette fluidité quand il évolue dans l’eau qui le rend animal.

Le jeu d’acteur de Thomas Salvador est réduit à peu : un homme grand qui se tient très droit, pas très à l’aise avec son corps alors qu’il ondule gracilement au contact de l’eau. Son visage, son attitude, son regard, c’est très introspectif. Il est là et en même temps, pas vraiment dans son environnement.

La rencontre et la relation avec Lucie (Vimala Pons) est délicate, muette et très sensuelle. En même temps que pleine de fantaisie. La comédienne est d’une fraîcheur folle.

Le rythme est lent, je me répète mais même quand, dans la seconde partie du film, l’action s’accélère, les choses avancent mais d’un pas rapide uniquement. C’est presque comme un film d’aventures raté d’ailleurs. Mais ce n’est pas grave pour moi.

J’ai beaucoup beaucoup aimé.

Publicités

2 réflexions sur “Vincent n’a pas d’écailles – onde aquatique lente et charmante

  1. Un mec torse nu et Ca y est, tu craques ! Blague à part, j’ai aussi été intriguee a la bande d’annonce et maintenant encore plus.
    Sinon, t’es sûre que le lac de Verdon existe? C’est pas plutot le lac saint Croix ?

    • Comment elle fait sa Madame Je sais tout celle-là ! Ouais, merci de faire ma culture géographique. Et moi ce qui m’a accroché c’est « super héros 100 % français », parce que le physique à la Elmosnino c’est touchant mais pas plus que ça 😉 Enfin, je dis ça…
      Bref, un très joli film

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :