Let’s Do It ! Va nettoyer ta nature !

On va encore causer écologie. Désolée pour les plus cochons d’entre vous (et là, je ne parle pas des petits coquins mais des plus sales, de ceux qui ne trient pas ou qui pensent que la Terre a des ressources illimités. Bouh vilains vilains, sortez de cette page !).

Let’s do it ! World Cleanup, c’est encore une opération mondiale lancée en 2008 par un entrepreneur estonien, cette fois-ci, sensible à la question verte. Imaginez-vous qu’il y aura plus de 100 millions de tonnes de déchets sauvages dans le monde ! Ça fout les chocottes…

L’idée est très simple : entre le 24 mars et le 25 septembre, chaque pays organise sa journée nationale de nettoyage. 94 pays participent déjà à ce mouvement vert. Certains pays font du zèle, avec plusieurs actions soit sur plusieurs jours de nettoyage.

Modus operandi #1

Cibler un lieu dans votre région sale et lancer une OPA propreté en mobilisant des volontaires, famille ou amis. Attention, on ne remplace pas le service des éboueurs de la commune !

On parle ici de lieux transformés en décharges sauvages en ville ou en bordure de villes, à la campagne ou à la montagne, de terrains vagues, de bords de rivières, etc.

Voilà une petite vidéo qui revient sur les origines du Clean-up Day

On repère donc un lieu, on l’indique sur la carte qui se trouve sur le site Let’s do it France pour appel à participation et le jour J, on se remonte tous les manches et on nettoie le lieu pour en faire un endroit plus propre et plus joli !

Vous trouvez ça niais, n’est-ce pas ? Mais noooon !

Ça s’appelle sensibiliser à l’environnement (autant le citoyen lambda, l’élu que l’industriel), ça signifie qu’on peut tous contribuer à rendre notre environnement plus sain, plus agréable à vivre. L’écologie, c’est autant une affaire collective qu’individuelle. Et puis, c’est une journée dans l’année. Une bonne action quoi ! Un peu comme la journée de solidarité 🙂 Je vais me faire des copains avec des exemples pareils… Bref, considérez que c’est une journée de solidarité pour nos deux saintes mères : Mère Nature, Mère Terre, tout ça…

L’opération Let’s do it France aura lieu le 22 septembre, soit le lendemain de PARK(ing) DAY. Si c’est pas une jolie coïncidence, ça ! Et ce qui me plait encore plus, c’est que le parrain de cette édition 2012 est le dessinateur Kek. Son dessin est celui d’un gamin de 4 ans, je vous l’accorde mais on s’en fout ! Kek travaille très dur et s’est considérablement amélioré. Et comme son blog bd, ses livres et ses jeux chiants (pour certains développés avec Boulet littéralement mon Dieu de la blog bdsphère) sont à faire pipi partout, je vous le recommande aussi chaudement (roooh, ça va…).

Kek par lui-même

Modus operandi #2

Vous êtes motivés ?

Très simple, vous vous inscrivez sur le site. Rapidement, vous recevrez un mail vous indiquant les lieux déjà cartographiés à proximité de chez vous (oui, vous aurez renseigné votre lieu d’habitation). Et le 22 septembre, sortez poubelles, gants et bonne volonté pour ramasser, trier pour un envoi de tous ces déchets au centre de tri le plus proche (là, on laisse les professionnels s’en occuper).

Vous êtes très motivés ?

Très simple, quand vous repérez un lieu dégueu, vous le prenez en photo, photo que vous envoyez sur le site via l’appli iPhone ou Android (qui a dit que l’écologie n’était pas branchée?) pour indexation sur la carte des déchets. Vous n’avez pas de smartphone mais vous êtes aussi super motivés ? Grand bien vous fasse ! Vous pouvez aller localiser sur ladite carte le lieu repéré et l’enregistrer en 2 clics : tout est expliqué ici. Et le 22 septembre, sortez poubelles, gantes et bonne volonté etc. vous avez compris le principe.

Attention, on ne s’improvise pas nettoyeur. Une vraie logistique s’impose pour gérer les déchets ramassés. C’est pourquoi il est important de répertorier les lieux sur le site de Let’s do it. L’équipe régionale se chargera alors de gérer les groupes, le mode de tri et le devenir des déchets triés suite à la journée de nettoyage.

De nombreux sites ont déjà été cartographiés sur la carte de France.

Et dans notre bonne vieille région Rhône-Alpes ?

Près d’une quinzaine de points dégueux localisés : des bouteilles en plastique en abord de Chalaronne près de Saint-Etienne-sur-Chalaronne, des gravats à Ambérieu-en-Bugey, des déchets divers à Montferrat et à Saint-Alban-de-Montbel, à Nantua, 3 décharges à Annecy, et aussi à Portes-les-Valence, Privas, Saint-Bon-Tarentaise, Saint-Jean-de-Maurienne etc.

Pour chaque lieu, le volume, la composition des déchets, un descriptif et éventuellement une photo sont postés. C’est hyper bien foutu !

ATTENTION !

A ne pas confondre avec l’opération sensiblement similaire Nettoyons la nature lancée par les hypermarchés Leclerc (Bouh ! La grande distrib’, c’est le mal !). Elle aura lieu les 28-29 et 30 septembre prochains. Leclerc a la primeur de l’âge, depuis 15 ans, ce cher Edouard mobilise des gentils écolos au nettoyage. Le procédé est téléguidé par Leclerc de bout en bout avec inscription sur le site (d’ailleurs, les inscriptions sont closes, pour les bonnes volontés de dernière minute, dommage ou reportez-vous sur Let’s do it !), récupération du kit nettoyage dans le magasin Leclerc le plus proche de chez vous et envoi des résultats par enveloppe ensuite à Doudou Leclerc (c’est pour leurs stats et leur communiqué de presse). Mouais… ça part d’une bonne intention malgré tout.

Et je vous rappelle, mes petits amis verts et même à Doudou Leclerc, que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.

Que la Sainte-Trinité de chaque petit homme vert soit : Réduire-Réutiliser-Recycler !

Le petit mot de la fin en forme d’espoir, pour nettoyer la Terre entière, c’est le fondateur de Let’s do it qui le dit (et c’est certainement très documenté) : seulement 5% de la population mondiale (soit 300 millions de personnes) seraient nécessaires sur une seule journée. On peut arriver, n’est-ce pas ?

Sont pas mignons ces petits smileys ?

Publicités

3 réflexions sur “Let’s Do It ! Va nettoyer ta nature !

  1. Ah mais c’est super ! Je ne connaissais que l’initiative des magasins Leclerc, même que j’avais participé dans le Nord, les gens prenaient le champs derrière la maison de mes parents pour une décheterie, du coup on s’y collait tous les ans…
    Mais à Villeurbanne même, t’as rien trouvé ?

  2. Pingback: Rassemblement des troupes : PARK(ing) DAY et Let’s do it, c’est déjà demain « Une fille à dilemmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :