PARK(ing) DAY – Voiture, donne ta place

Et je suis revenue. Je vous avoue que je n’avais pas une folle envie de revenir. Comme un goût de fini, de trop plein, de digestion, d’envie de sortir de table.

Et puis, mon petit doigt vert m’a fait « psss, tu peux pas partir sans avoir parlé de PARK(ing) DAY». Alors, j’ai cédé.

Et voilà que septembre, ces feuilles mortes, sa rentrée, ses bonnes résolutions, tout ça tout ça…. J’arrête là, vous me détestez déjà.

 

Alors, pour penser à tout autre chose qu’à vous et cette putain de rentrée, passons à la petite planète et ce qu’on peut faire pour elle (et pour nous accessoirement, hein).

 

PARK(ing) DAY, vous connaissez ?

PARK(ing) DAY, une initiative américaine qui vise à se réapproprier les places de stationnement en ville un jour dans l’année (le 3ème samedi de septembre) pour en faire tout autre chose que la place d’une voiture. Soit cette année, ce sera le vendredi 21 septembre.

Tout a commencé à San Francisco en 2005, le phénomène a grandi, grandi jusqu’à atteindre 162 villes dans 35 pays sur 6 continents (rappel, il y a 7 continents sur Terre, le 7ème étant l’Antartique) l’an dernier. 975 places de parking se sont vues requalifiées ! Et si ce n’est qu’un journée dans l’année, ce n’est qu’un début !

Depuis 2010, la France s’y est mise aussi.

 

Mais pourquoi on fait ça ? Evidemment, on pense tout de suite à la trop grande place de la voiture dans la ville. Pour les plus défenseurs d’entre vous, oui la voiture est utile en ville mais elle serait tellement mieux dans un parking fermé sous l’immeuble par exemple. Un peu moins de place à la voiture en ville, c’est aussi possible en la remplaçant par des modes de transports doux.

L’idée principale de Park(ing) Day est bien de se réapproprier la rue, l’espace public.

Voilà ce que dit le site français :

PARK(ing) DAY, en révélant temporairement les possibilités offertes par de tels espaces, aide à changer la façon dont les rues sont perçues et utilisées, générant des effets plus durables.

Le teaser de l’édition 2012

Mais comment on fait ça ? Concrètement, on paie sa place de parking pour la journée et on en dispose comme bon nous semble. Tout ce qu’il y a de plus légal.

Des transats, des parasols, de la fausse pelouse, un mini-bar, un boom box, un potager, un mini golf, il n’en faut pas beaucoup pour créer instantanément un lieu de convivialité. Ces installations éphémères, végétalisées, collectives, conviviales, artistiques ou écologiques font causer les gens dans la rue, s’arrêter les passants.

Engagement, créativité, convivialité sont les maîtres mots de cet événement.

Mais qui fait ça ? Autant votre voisin, citoyen lambda en manque de chlorophylle, qu’une asso d’habitants de quartiers, de collectifs d’artistes, d’urbanistes, architectes, d’acteurs de l’économie sociale et solidaire. Bref tout le monde !

 

En France, on compte de nombreux projet dans plus de 20 villes.

A Paris, quantité de propositions : une microarchitecture tout en palettes et plantes, des dégustations de tisanes en parlant biodiversité, un compost urbain et un échange de graines, une installation artistique et matériaux de récupération

Mais également aux 4 coins de la France : A Lille, un cours de street tango. A Tours, un atelier fabrication de bombes jardinières. A Amiens, un pique-nique géant et une performance de danse. A Toulon, une exposition d’artistes, street painting, green graffiti. A Rouen, un studio de radio. A Toulouse, une asso pour la biodiversité installera sa ménagerie avec ruche et hôtel à insectes et un lâcher de coccinelles prévu. A Reims, une plage urbaine avec transats végétalisés.

A Lyon, on recense pour le moment 3 évènements :

  • dans le 2ème près de Perrache, le coworking La Cordée s’installera pour la journée en plein air;
  • dans le 8ème un appel à la mobilisation a été lancé;
  • à Saint-Genis-Laval, en banlieue lyonnaise, l’association Lecoclicot sera aussi sur le pont.

Et il vous reste du temps pour vous lancer ; le greenisme et PARK(ing) DAY sont eux aussi lyonnais !

 

Si vous avez, vous aussi, envie de participer et de prendre votre place à une voiture, n’hésitez pas à aller inscrire votre projet sur le site de PARK(ing) DAY

Voilà quelques photos et teasers pour vous montrer comment une banale place de parking peut devenir un endroit sympa, convivial et plus vert que nature 🙂

Convaincu(e) ? Allez, je reviens vous parler très vite d’une autre initiative tout aussi verte, toute aussi cool !

Et bonne rentrée à vous

Publicités

5 réflexions sur “PARK(ing) DAY – Voiture, donne ta place

  1. Punaise, mais c’est pareil, j’ai beau être abonnée à un tas de newsletters, j’ai jamais entendu parler de cette opération !!!! Merci pour l’info ! Je trouve l’initiative et l’idée super !

    • C’est un mouvement encore assez récent en France et d’après mes infos, il semblerait que ce ne soit pas aussi convivial, simple et spontané que l’esprit originel. L’administration française a mis la main dessus et en gros, si tu veux prendre ta place, il faut que tu sois un(e) commerçant, entreprise ou association et alors, s’ensuit le long chemin des autorisations administratives d’occupation de parc de stationnement avec toutes les difficultés (stationnement de livraison, stationnement résidentiel etc.). Bref, merci les Français mais vous tuez l’esprit du truc !

      Mais plus on en parlera et plus ça va faire d’émules ! Et espérons que d’ici 2-3 ans, un piéton puisse louer sa place de parking pour la journée comme une voiture…

  2. Pingback: Rassemblement des troupes : PARK(ing) DAY et Let’s do it, c’est déjà demain « Une fille à dilemmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :