Condensé de culture pour une semaine enjouée #2

ATTENTION : Cet article comporte un très grand nombre de mots, images et liens. Si vous ne pouvez tout lire, abstenez-vous.

Bonjour à vous,

je ne sais pas pourquoi on dit qu’en été, le rythme se ralentit parce que pour moi, question concerts, spectacles, c’est un peu l’inverse.

 

 

LUNDI, c’est mastodontes : Portishead au Théâtre Antique de Vienne Vs The Stone Roses à Lyon (Nuits de Fourvière). Les mauvaises langues disent que ceux qui n’ont pas eu de billets pour The Stone Roses seront à Portishead. A titre personnel, j’avais raté Portishead lors de leur tournée en 2008. Et The Stone Roses, je n’en connais et goûte vraiment que l’album citronné éponyme.

Une certaine époque anglaise, une certaine musique anglaise. Bristol Vs Manchester.

 

Révisons donc un peu.

D’un côté Portishead, fer de lance de ce genre musical qu’on appela le trip hop très populaire dans les années 90. Groupe de 3 Bristoliens qui produisit 3 albums : de Dummy (le sommet dès le 1er coup) à Third (le 3ème beaucoup plus dark), en passant par Portishead (le 2ème, assez mal aimé) et le live incroyable Roseland NYC Live.

Le trip hop, qu’est-ce que c’est ? Un genre un peu hybride, entre hip hop, jazz, soul avec un rythme assez lent, fait de boucles électro, de samples et de nappes avec des claviers sortis des 70’s (Hamond et Rhodes) et une voix à la limite de la déchirure, celle de Beth Gibbons. Une musique ambiante, illustrative façon musique de films qui est d’ailleurs devenue un vivier pour les agences de pub.

Portishead, Tricky ou Massive Attack sont parmi les plus connus du genre.

Portishead – Glory Box (Roseland Live 1997)

Portishead – All mine (Live Nulle part Ailleurs)

Portishead et Massive Attack – Glory Box (Fund Raising concert for the Tsunami Crisis in Asia @The Bristol Academy 2005)



De l’autre The Stone Roses, les génies de Madchester ou baggy (pour la largeur de leur pantalon), bouffée d’air frais et drogué qui balaya la ville de Manchester mais aussi tout le pays fin 80’s jusqu’en 1994.

Le groupe d’un album mythique, le 1er éponyme. Le suivant ne sortit que 5 ans plus tard, trop tard : la britpop a pris la suite avec la bataille Blur/Oasis. Mais une source d’inspiration majeure pour la pop et le rock qui suivirent.

 

Une musique couplant le rock et la house music, du psychédélisme à gogo dans la musique comme dans l’univers visuel (illustré dans le travail de Peter Saville, graphiste et co-fondateur du label mancunien Factory Records), l’abus de drogues (avec la naissance de l’ectasy), les premières raves (le début de la culture club-rave etc.) et on parla du Summer of Love. Les enfants des hippies s’étaient établis à Manchester, à l’Haçienda plus précisément (LE club de Manchester). Attention pour mes plus jeunes lecteurs, ces images vous sembleront bien vieillotes, entre les tee-shirts smiley et les coupes un peu ringardes….Minute nostalgie pour mes plus vieux lecteurs.

The Stone Roses, Happy Mondays ou The Charlatans sont parmi les plus connus du genre.

The Stone Roses – Fools Gold

The Stone Roses – Love Spreads

The Stone Roses – I Wanna Be Adored

C’est un résumé ultra rapide de cette époque, de ce lieu, de ce label, de ce courant alors pour ceux qui veulent en savoir plus sur cette période très flower & drugs, allez voir par exemple le très sympathique film de Michael Winterbottom 24 Hour Party People ou cet excellent documentaire Madchester – The Sound of North.

24 Hour Party People (2002)

Madchester – The Sound of The North (part 1/8)

Hacienda : Legendary Manchester Nightclub


 

MARDI, ce sera au théâtre : La Très Mirifique Queste d’Aurélien Chapuis

Je vais soutenir un copain comédien. A la lecture du pitch, ça s’annonce drôle et grandiloquent.

La Très Mirifique Queste d’Aurélien Chapuis est une comédie, qui narre les mésaventures d’un jeune auteur présomptueux -l’Aurélien Chapuis éponyme, donc-, qui tente de monter une pièce d’Heroic Fantasy dont il se trouve être l’auteur. Malheureusement, son texte n’est qu’un pompeux plagiat des grands classiques du genre. Et ses acteurs rivalisent de bêtise, d’égoïsme et d’incompétence…

La pièce se joue à la MJC Monplaisir mardi 26 et jeudi 28 juin puis à la salle des fêtes de Couzon au Mont d’Or les vendredi 29 et samedi 30 juin. L’entrée est à 7€. Attention, le spectacle est déconseillé au jeune public. Plus d’infos sur la page facebook : https://www.facebook.com/events/372476482808915/

 

MERCREDI, ce sera impro avec la troupe de La Bande Originale qui joue à la péniche La Marquise.

C’est à 20h30, c’est la dernière de l’année, c’est un catch et ce sera simple, drôle, funky et frais. L’entrée est entre 6 et 8 € avec réservation sur Billet Réduc.

 JEUDI, encore de l’impro en version atelier ouvert. Je vais encourager une copine en première année. Soirée privée mais ça s’annonce très chouette.

 

ET VENDREDI….. Je m’envole (en train) vers Belfort pour les Eurockéennes !

Une prog assez riche et éclectique : du rock, du hip hop, de l’électro, de la chanson, du théâtre de rue, des animations, des coins pour se poser tranquillou et reprendre ses esprits Trop de bon son, d’alcool, de junk food, de gens fous, peu de sommeil, des intestins barbouillés, on laisse l’hygiène et les bonnes manières à la maison (si je rote, tu n’as pas le droit de dire que je suis sale, sauf si je ne me suis pas lavée les dents avant), c’est ça l’ambiance festival. Hâte de retrouver ça, même si à peine un pied posé sur la plage de Malsaucy, je vais amèrement regretter mon grand âge. Et de me répéter constamment pendant 3 jours ça.

 

Et pour une dernière note un peu verte (parce que le rock peut être green, la preuve avec le festival parisien qui vient de fêter sa 2ème bougie We Love Green), le Festival poursuit son travail de réduction des déchets (en plus de la collecte des déchets déjà mise en place depuis quelques années) et de protection de l’environnement avec de nouvelles initiatives en collaboration avec des associations environnementales et des partenaires publiques :

  • une opération pilote de recyclage des déchets collectés pour transformation en méthanisation soit en gros car je ne suis pas scientifique pour un sou, une production d’énergies (électricité et chaleur) et de carburant biogaz. Pour en savoir plus sur la méthanisation, c’est ici. Cette opération est une première pour cette échelle (près de 80 000 personnes sur 3 jours produisent enter 80 et 90 tonnes de déchets) et sera menée en partenariat avec l’association Chamois et l’ADEME de Franche-Comté (Agence de l’Environnement de la Maîtrise de l’Energie).
  • une sensibilisation à la biodiversité de la presqu’île de Malsaucy, réserve naturelle protégée, proche du lieu où se déroule le festival. Cette opération est menée depuis 2009 par la Ligue de Protection des Oiseaux de la région pour présenter la faune et la flore de cette réserve qui représente près de 150 espèces d’oiseaux, insectes et plantes rares. Ateliers maquillages, photos, présentations et même balades en canoë seront proposés.
  • Diverses animations toujours sur la problématique de l’environnement, du gaspillage énergétique et de la gestion des déchets avec des partenaires privés, associatifs ou publics :France Nature Environnement (distribution de lampe de poche dynamo), l’Association Music Solidarity (récupération des cordes de guitares pour recyclage du nickel), Coca-Cola (boutique de recyclage proposant un troc de cadeaux en plastique recyclé en échange de bouteilles en plastique)La Maison départementale de l’environnement (balade en canoë, mini concerts et distribution gratuite d’eau fraîche)
  • Le covoiturage évidemment, les poubelles de tri sur le festival et sur le camping etc

 

On sent vraiment que les choses évoluent et ça fait plaisir ! Pour en savoir plus sur ces différentes initiatives, allez voir la page des Eurockéennes Solidaires :


 

Voilààà, merci à ceux qui auront eu la patience d’aller jusqu’au bout de cet article. Et pour ceux qui auront cliqué sur tous les liens, je réserve un baroud d’honneur.

 

Et vous, cette semaine, culturelle or … ?

8 réflexions sur “Condensé de culture pour une semaine enjouée #2

  1. j’irai à fourvière pour dionysos et la soirée de clôture. Les festoches comme les eurocks ou musilac j’ai donné, j’aime plus. C’est ça être vieux ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :