Quelle angoisse…

On m’a dit « vas-y, fais-nous rire, tu peux le faire, tout le monde le fait bien ». Facile à dire…Mais ouais, allez un coup de schnaps et c’est parti !

Vraiment ? Le coup de schnaps avalé, un second a été nécessaire et puis un troisième et puis rien. La page blanche, dès le premier article, ça vous pose la difficulté. Pourtant, j’ai des choses à dire, oui. Mais à qui ? On verra ça. A vrai dire, je ne me la pose pas cette question quand j’écris à tout va : des cartes postales, un journal intime, des commentaires sur un blog.

Mais là, c’est une autre entreprise. Il va falloir bien réfléchir (d’où le schnaps, ça ne se trouve pas au coin de la rue, le schnaps ). Ou plutôt non, ne pas réfléchir, y aller dans l’impulsion du moment. Oser quoi. Être soi, sincère et sans pudeur. Oulah…pour la pudeur, on verra ça, si maman tombait là-dessus un jour…

Alors, ami internaute, welcome dans le salon d’une fille à dilemmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :